Position dans le site : Accueil » les sites de plongée » Les sites de A-Z en France » B » Bez » CR Bez 2007


 

Exploration de l'Aven-Even de BEZ, Bez (30)

Compte-rendu du camp 2007

 

Dimanche 8 juillet 2007

Les premiers portages débutent facilités par le pompage du S1. En ce moment les équipes du SCVV et du GRES travaillent sur BRUN, réseau parallèle qui est le trop plein de BEZ. Ils nous installent un groupe électrogène qui alimente une pompe en place dans le S1 de BEZ situé à 300m de l’entrée.

 

Cette opération facilite énormément le portage. Nous enchaînons oppositions et mains courantes sur 1km de diaclase avec nos charges (1x12l oxy, 1x18l surox, 3x20l mélange fond, 2x10l et 4 charges personnelles) pour atteindre le S2.

 

J’avais prévu de porter un relais à 350m -27, mais nous n’étions que 5 et nous nous limitons à déposer nos charges devant le S2 sans plonger.

 

 

 

Samedi 14 juillet 2007

Nous sommes 7 et tout est acheminé. Devant le S2 je dépose un relais à -27 après 38 minutes de plongée. Je constate que la visibilité est très médiocre : 3m environ. D’ici 15 jours ça devrait s’améliorer.

 

Samedi 28 juillet 2007

Laurent TARAZONA a  répondu présent pour le samedi ainsi que Max et Marc DOUCHET qui me rejoindront le dimanche.

 

Après avoir donné un coup de main à Laurent NEGRE, venu chercher le groupe électrogène, nous entrons à 8H30 dans le trou avec une charge moyenne chacun. 1H30 plus tard nous sommes devant le S2, je fais mon possible pour accélérer mes préparatifs et me mets à l’eau vers 12H00. Je pars en Bi 20 + une 18l surox et une 12l oxy que je dépose 100m plus loin à -6. A 350m -27 je pose mon surox et récupère le relais 20l qui m’attend depuis 15 jours, quelle patience !!!

 

La visibilité est déplorable 4m maxi, les années précédentes, j’avais un minimum de 15m.

A 400m -32 l’équipement en fil de fer s’achève et après plus rien, tout est arraché une fois de plus, c’est incroyable que dans des galeries de 5 à 8m de large et 3 à 5m de haut le fil ne résiste pas.

 

La chasse d’eau doit être vraiment puissante. Cette année j’ai décidé d’équiper à la sauvage sans attacher avec un touret de 400m de 1,5mm de diamètre, ce n’est pas la peine de bien attacher, tout va être détruit à la prochaine mise en charge.

 

Vers -45 je pose mon relais fond, peu de temps après je suis à 600m -48 devant la galerie basse, ici mon fil est en place et à 8m de haut sur la gauche une lucarne béante s’ouvre. Je décide de suivre cette option que j’avais envisagée l’année précédente pensant trouver un autre réseau remontant.

 

Je parcours une vingtaine de mètres dans une faille de 2m de large par 4m de haut, mais elle devient de plus en plus étroite, sous moi, j’aperçois un trou noir. Je me laisse couler et débouche dans une galerie spacieuse dans un amas de blocs descendant, sur la droite, je retrouve mon fil, donc cette lucarne shunte la galerie basse.

Je décide de poursuivre jusqu’à mon terminus et déroule 50m de plus 750 – 55, la profondeur reste stable, j’évolue dans une galerie de 7m de large et 3m de haut, la direction générale du siphon est comprise entre 180° à 210°.

 

Retour sans encombre, je commence mes paliers à -27 et 100 minutes plus tard, c’est l’heure du rendez-vous, nous arrivons en même temps avec Laurent venu prendre des nouvelles, il me déleste de mon relais 20l fond et je garde l’oxy et le surox pour faire une déco, au bout de 140 minutes me voilà dehors. A ma sortie soupe chaude et hachis Parmentier lyophilisé m’attendent, mon cuistot de toutes les galères est vraiment au Top. Après s’être bien restaurés nous reprenons le chemin de la sortie.

 

Laurent m’abandonne rapidement, il rentre directement sur LYON et je passe une agréable nuit en solitaire sur place.

  

 

 

Dimanche 29 juillet 2007

Max et Marc me rejoignent ainsi que 4 spéléos qui passaient dans le coin et sont volontaires pour me donner un coup de main, quelle aubaine ! 5 charges sont dehors.

 

Dimanche 5 aout 2007

Nous ressortons les 4 dernières bouteilles, 2x20l -1x18l – et 1x12l, en faisant des allées et retours avec Bobo, Marc et Moi.

 

Le fait d’avoir voulu économiser sur ma déco pour préserver les porteurs me coûte ce résultat un peu médiocre, de plus, la visibilité n’était guère favorable.

 

L’année prochaine, il n’y aura pas d’économie pour les porteurs, je partirais avec une surox de plus à moins que je sois au point en recycleur.

 

Les sherpas commencez à vous chauffer les muscles !!!

 

Je remercie toute l’équipe de Jean Yves BOSCHI, Laurent NEGRE et Richard VILLEMEJANE qui se sont donné du mal à faire des allées retours avec le groupe.

 

 

Michel GUIS

 

 

Participants

 

Olivier ANDRE, Patrick BOLAGNO, Hervé CHAUVEZ, Max DOUCHET, Marc DOUCHET, Christian MORE, Marc RENAUD, Sylvain RUFFIER, Laurent TARRAZONA, Eddy HOUDET, Cédric PUJOS, Stéphane BONHOME, Thierry ALIBERT.

Recherche alphabétique

A     B     C    D     E     F

G          I               L

M          O     P          R

S     T                             

Recherche géographique

 

 


© Copyright  - les fédérés souterrains