Position dans le site : Accueil » les sites de plongée » Les sites de A-Z en France » L » Lougres


 

Lougres

FONT DE LOUGRES

LOUGRES (25)

Coordonnées GPS N47,471116 / E6,688196

Coordonnées :

X=927,91 Y= 284,68 Z=310m

Plan d’accès Topographie Compte rendu d’exploration Pratique élargie            Galerie photo

 

Spéléométrie

Longueur totale : 1548 m, dont 813 m de siphon.

Profondeur maximale –25m.

C’est la résurgence de la perte de la Sappoie à la baume de Gonvillars (70). La longueur totale du réseau Baume de Gonvillars – Font de lougres dépasse les 10 km.

Historique des plongées

1970, 1ere plongée répertoriée par Jean Claude Frachon et Pierre Hélias. Distance10m, profondeur  -14m.

1973, Bertrand Léger explore plusieurs tronçons :

Tronçon 1 : à -6m un couloir étroit (0,4m x 1,5m) de 10m et -12m de profondeur.

Tronçon 2 : à proximité du tronçon 1 un couloir  triangulaire (1,5m x 2m)  sur une distance de 15m et une profondeur de -15m, obturé au fond par des branchages.

Tronçon 3 : une fente étroite située à environ 13m du tronçon 4. Non exploré.

1975, Yves Aucant et Daniel Bertin pénètrent une galerie immergée. Un couloir de 4m x 1m s’ouvre à -8m de profondeur. Celui-ci, exploré, se prolonge sur 50m et descend à -30m. Il se poursuit par un puits vertical inexploré.

1994, juillet, franchissement de SL1 par une équipe FFESSM : Laurent Caillère, Lucien Ciesielski et Frédéric Gillard. Distance 170 m. Profondeur –23m (ordinateurs de plongée).

1994, août, franchissement de SL2 par Laurent Caillère et Lucien Ciesielski. Distance 90 m. Profondeur –9m.

1995, juillet, franchissement de SL3 par Laurent Caillère, Lucien Ciesielski et Frédéric Gillard. Distance 300 m. Profondeur –12m.

1995, juillet, franchissement de SL4 par Laurent Caillère et Lucien Ciesielski. Distance 20 m. Profondeur -4m.

1998, juillet, franchissement de SL5 par  Frédéric Gillard. Distance 58 m. Profondeur –5m.

1999, juillet, franchissement de SL6 par Pierre Metzger. Distance 15 m. Profondeur -10.

Depuis cette date explorations dans SL7.

 

Au cours de nos nombreuses campagnes de plongée nous avons exploré avec soin la résurgence :

pour trouver un cheminement plus facile que celui que nous avions utilisé lors du premier franchissement.

pour trouver et explorer le puits vertical décrit par  Yves Aucant et Daniel Bertin.

Sur ces deux objectifs nous avons échoué.

 

Description

Seul sera décrit le collecteur en partant de la résurgence.

L’entrée de SL1 se trouve environ du milieu Est de l’entonnoir de la vasque, sous un porche dont on suivra le flan à main gauche. La première partie de la progression s’effectue vers le Sud. Le cheminement est très difficile : étroit et tortueux, sans guère de visibilité, dans un vrai gruyère. Progressivement on retrouve l’orientation Nord en tournant à gauche. Le collecteur est atteint dans la zone des 20 mètres et est franchement orienté au Nord ; il est de dimension confortable pour la région, sans difficulté. Il débouche dans une salle de 40 m. de long, formée par un effondrement dans laquelle ont peut remarquer en partie supérieure, rive droite, des stalactites en cul de bouteille.

On peut toutefois trouver des descriptions de l’entrée par des personnes qui n’ont pas plongé dans la résurgence et qui indiquent une profondeurs de – 40 m. De même Francis le Guen, au cours d’une campagne d’été, alors qu’il décrit parfaitement le cheminement de la route à la résurgence n’a pas pu plonger : la résurgence était à sec !!!!!!!!!!

 

Les siphons SL2, SL3, sont de dimensions confortables eux aussi ; dans SL3 deux cheminées rejoignent une galerie supérieure fossile.

Dans le collecteur entre les siphons SL3 et SL4 existent des siphons qui rejoignent le collecteur.

Juste avant SL4 une galerie exondée s’ouvre, exutoire de crue du réseau Colette.

A partir de SL4 la progression dans les siphons est de plus en plus difficile à cause des dimensions restreintes. Il en est de même pour la progression aérienne entre SL6 et SL7.

C’est dans SL7, en cours d’exploration qu’est atteinte la profondeur maximale du réseau : -25 m.

La longueur totale du réseau Baume de Gonvillars – Font de lougres dépasse les 10 km.

 

Plongeurs ayant participé aux campagnes FFESSM dans la résurgence : Barthez, Caillère, Ciesielski, Gillard, Guignard, Lajoux, Frossard, Lanneluc, Metzger, Petitdemange, Radet. Nous remercions pour leur précieux concours les spéléologues locaux du Centre Technique Spéléo et du Groupement Interdépartemental d’Associations Spéléologiques.

 

Bibliographie

http://speleoascap.free.fr/pages/fontlougres.html

http://www.hoehlentauchfuehrer.de/jura.html

http://www.atec-diving.com/forum/forumdisplay.php?f=55

http://souterraine.ffessm.fr/03_DOCUMENTS/fil_2.pdf

http://souterraine.ffessm.fr/03_DOCUMENTS/fil_4.pdf

http://souterraine.ffessm.fr/03_DOCUMENTS/fil_12.pdf

Subaqua Spécial : Plongée Souterraine.

http://www.plongeesout.com/sites/est/doubs/doubs.htm

http://scdijon.online.fr/info/SLP2005.html

Recherche alphabétique

A     B     C    D     E     F

G          I               L

M          O     P          R

S     T                             

Recherche géographique

 

 


© Copyright  - les fédérés souterrains